Transcription du message de la gouverneure générale du Canada durant la pandémie COVID-19

OTTAWA — Chers concitoyens,

Comme vous le savez, nous traversons une période complexe et difficile. Nous sommes confrontés à un adversaire invisible qui menace notre mode de vie. Il nous affecte déjà de plein fouet.

Une nouvelle réalité s’est installée et au Canada, comme partout ailleurs, nous nous adaptons.

Heureusement, nos gouvernements ont réagi vigoureusement. Sachez que partout au pays,  les décideurs et les dirigeants communautaires se préparent à toutes éventualités et surveillent la situation de près.

Mais nous avons besoin de vous. De chacun de vous pour gagner la bataille contre le coronavirus. Parce que ce virus ne connaît ni frontières, ni échéancier, ni couleur ni nationalité. Il s’attaque principalement aux plus vulnérables, mais on le retrouve partout. Pas seulement sur les gens, mais sur les poignées de porte et sur toutes sortes de surface. C’est une bête sournoise qu’il ne faut surtout pas sous-estimer.

Nous savons qu’il est possible de ralentir la propagation du virus.

Alors que devons-nous faire ?

Vous connaissez déjà les moyens à prendre: restez à la maison, se laver les mains. Rester informés et suivez les directives de la santé publique. Évitez les contacts avec des personnes autres que la famille immédiate. Résister – et c’est très important ici – résistez à la tentation d’aller visiter des amis ou des voisins.

Et faites confiance à la science. Avec le temps, le virus sera neutralisé. Les scientifiques y travaillent d’arrache-pied, y compris certains de nos plus brillants chercheurs canadiens.

Ces mesures de «distanciation sociale» que vous devez tous appliquer en ce moment peuvent sembler exagérées pour certains, mais elles sont nécessaires et font toute la différence. Les données sont claires, ces mesures fonctionnent et font bien plus qu’assurer votre protection. Elles protègent l’ensemble de la société  (1) en freinant le taux de transmission du virus (2) en évitant de surcharger notre système de santé avec un nombre élevé de patients en même temps et (3) en faisant gagner un temps précieux pour développer des traitements et éventuellement, un vaccin.

Mais ces mesures ne fonctionnent que si tout le monde les met en pratique.

Je sais que je parle au nom de vous tous en exprimant une immense gratitude à tous ceux qui travaillent en première ligne, aux infirmières, aux médecins, aux scientifiques et aux professionnels de la santé. Nos « anges gardiens ». Merci aux premiers répondants, aux travailleurs essentiels et à tous ceux qui garde le fort autour de nous, ainsi qu’aux journalistes et experts qui nous tiennent informés;

Et enfin, bravo à tous ceux d’entre vous qui respectez les règles et gardez vos distances.

Les choses ne seront pas faciles dans les semaines à venir.

Ce n’est pas le moment de baisser la garde.

C’est le temps de maintenir le cap. D’être patients et disciplinés. De rester unis. Même si c’est difficile.

La situation pourrait très bien durer un certain temps. Mais nous en avons vu d’autres et nous passerons au travers. Nous en avons la force et la détermination.

Profitez de la technologie pour rester en contact. Appelez vos proches et vos amis, partagez des histoires en ligne.

Mais, de grâce, restez chez vous, et persuadez vos adolescents de faire pareil.

On fait tous partie de la résistance contre le virus.

Soyez solidaires, restez en sécurité, et prenez bien soin de vous.

Julie Payette

-30-

Veuillez noter que le texte ci-dessus est une transcription de la vidéo disponible à
https://youtu.be/–JlG1-F6aY.

Renseignements aux médias :

Natalie Babin Dufresne
Bureau de presse de Rideau Hall
343-548-1865
natalie.babindufresne@gg.ca

Ashlee Smith
Bureau de presse de Rideau Hall
343-548-1857
ashlee.smith@gg.ca

Suivez GGJuliePayette et RideauHall sur Facebook, Twitter et Instagram