Des femmes leaders se joignent à des élèves pour célébrer le 100e anniversaire du droit de vote pour les femmes

Winnipeg, le 25 janvier 2016 – La lieutenante-gouverneure du Manitoba, le Musée canadien pour les droits de la personne et le Musée du Manitoba travaillent ensemble et avec des élèves pour présenter une journée de programmes spéciaux à l’occasion du 100e anniversaire du jour où les femmes ont gagné le droit de vote.

Le 28 janvier 1916, le Manitoba est devenu la première province à adopter de la législation donnant aux femmes le droit de voter et d’occuper un poste élu. Toutefois, beaucoup de femmes, y compris les Autochtones, n’ont pu voter que des décennies plus tard.

Les élèves pourront interagir avec des femmes bien connues, y compris l’ancienne première ministre Kim Campbell, visiter des expositions sur les droits de la femme et participer à des programmes dans les deux musées. L’honorable Janice C. Filmon, lieutenante-gouverneure du Manitoba, s’adressera aux élèves pendant l’heure du midi. Son discours sera diffusé en direct à droitsdelapersonne.ca à partir de midi HNC.

Activité :        Des femmes leaders et des élèves célèbrent le droit de voter

Date/heure : Le jeudi 28 janvier, de 8 h 30 à 15 h 30 (voir l’horaire ci-dessous)

Lieu :             Le Musée du Manitoba (matin) et le MCDP (après-midi)

Les médias sont les bienvenus. Les femmes chefs de file qui participent à la journée sont Gail Asper, Myrna Driedger, Leah Gazan, Jodie Layne, Clare MacKay, Mariette Mulaire, Judy Redmond, Shahina Siddiqui et Gail Stephens. Leurs biographies et l’horaire des activités se trouvent ci-dessous.

« Les femmes qui ont lutté pour gagner le droit de vote ne considéraient pas cette réalisation comme l’objectif ultime, loin de là, fait remarquer Janice Filmon. Tout au long de leur vie, Nellie et les autres femmes ont continué à œuvrer pour apporter des améliorations pour les femmes. Elles savaient qu’elles avaient entrepris une lutte qui allait s’étendre sur des générations. Elles savaient que des femmes qui n’étaient pas encore nées allaient devoir prendre le relais. »

Le Musée du Manitoba a mis au point une exposition intitulée « Nice Women Don’t Want the Vote » (Les femmes gentilles ne veulent pas voter) afin de célébrer le 100e anniversaire du droit de vote. Cette exposition donne un aperçu des causes, des contradictions et des personnages du mouvement suffragiste. Elle sera ouverte au public de 11 h à 16 h le 28 janvier, et on y offrira des programmes supplémentaires les 30 et 31 janvier.

Le MCDP présente plusieurs expositions sur les droits de la femme, y compris l’une où l’on peut voir une mallette ayant appartenu à la première femme canadienne élue à une fonction politique (Louise McKinney, de l’Alberta). Le soir du 27 janvier (de 19 h 30 à 21 h), le Musée présente une causerie publique gratuite par la très honorable Kim Campbell. Cette présentation sera également diffusée en direct à droitsdelapersonne.ca.

La Nellie McClung Foundation organise un gala du centenaire pendant la soirée du 28 janvier au Centre des congrès RBC à Winnipeg. Un point fort du programme sera la présentation des premiers prix Nellie (les Nellies), qui visent à reconnaître des Manitobaines ayant suivi dans les traces de Nellie McClung et travaillé pour la justice sociale, les droits des femmes et les droits de la personne.

 

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : 

Maureen Fitzhenry
Gestionnaire des relations avec les médias, MCDP
204-289-2112
Cell. : 204-782-8442
maureen.fitzhenry@droitsdelapersonne.ca

 

Jody Tresoor

Spécialiste en communications

Le Musée du Manitoba
204-988-0614
Cell. : 204-294-4024
jtresoor@manitobamuseum.ca

 

Horaire des activités : 28 janvier 2016

Le Musée du Manitoba

8 h 30 – Introductions et discours par la très honorable Kim Campbell, salle Festival

9 h 25 – Causerie par un membre du personnel de conservation du Musée du Manitoba

9 h 45 – Les élèves visitent l’exposition Nice Women Don’t Want the Vote

11 h – Les élèves quittent le Musée du Manitoba

 

Musée canadien pour les droits de la personne

12 h – Introductions et discours par la lieutenante-gouverneure Janice C. Filmon, salles de classe MTS

13 h – Programme et visite sur les droits des femmes pour les élèves

15 h – Les élèves et les femmes dirigeantes discutent de la journée

15 h 30 – Fin de l’activité

Biographies 

  • Gail Asper est une avocate de Winnipeg, une leader communautaire et une philanthrope qui a aidé à diriger la création du Musée canadien pour les droits de la personne et sa campagne de collecte de fonds. Membre du conseil d’administration du Musée, elle est également présidente de la fondation du Centre national des arts. Elle participe à d’innombrables causes de bienfaisance, organismes sans but lucratif et projets communautaires. Ainsi, elle a reçu plusieurs prix en reconnaissance de ses efforts bénévoles, y compris celui du titre de Femme de distinction du YMCA/YWCA. Elle est membre de l’Ordre du Manitoba et a été nommée Officier de l’Ordre du Canada.
  • Kim Campbell a été la 19epremier ministre du Canada et la première et seule femme à avoir occupé le plus haut poste élu du pays (du 25 juin au 4 novembre 1993). À titre de politicienne, de diplomate, d’avocate et d’écrivaine, elle a passé la majeure partie de sa vie à faire tomber les barrières pour les femmes – dès l’âge de 16 ans, elle est devenue la première femme présidente du conseil étudiant de son école secondaire. Plus récemment, elle est une fervente défenseure de la parité des sexes et de la réforme du système électoral du Canada.
  • Myrna Driedger est membre de l’Assemblée législative du Manitoba, où elle est critique en matière de santé et de condition féminine. Elle a été présidente canadienne, puis vice-présidente internationale du réseau Femmes parlementaires du Commonwealth, qui travaille à améliorer la représentation féminine dans les corps législatifs. Elle croit fermement au pouvoir et aux compétences des femmes, ce qui a mené à l’établissement de la Nellie McClung Foundation, dont elle est membre. Elle est par ailleurs coprésidente du gala du centenaire (The Centennial Gala: Celebrating 100 Years of Manitoba Women’s Right to Vote), qui est organisé par la fondation.
  • Janice Filmon est actuellement la 25elieutenant-gouverneur du Manitoba, et seulement la seconde femme à occuper ce rôle. Ses efforts infatigables de bénévolat et de travail communautaire ont été axés beaucoup sur le développement du leadership chez les femmes. Elle est la présidente fondatrice de la Nellie McClung Foundation, organisme voué à l’éducation et à la défense des droits de la femme et des droits de la personne. Janice Filmon a été présidente de la Fondation Action cancer Manitoba et a fondé Manitoba ALIVE, programme qui permet à des élèves du niveau secondaire de développer leurs compétences dans le secteur du bénévolat.
  • Leah Gazan est présidente du Social Planning Council of Winnipeg et enseigne dans la Faculté d’éducation de l’Université de Winnipeg. Membre de la nation lakota de Wood Mountain, elle a travaillé avec des Premières Nations du Manitoba et de la Saskatchewan. Par ailleurs, elle se dévoue à la prestation de programmes et de services pour les communautés autochtones du centre-ville et des régions rurale, et elle travaille activement dans plusieurs organismes qui défendent la justice, y compris Idle No More. Elle est cofondatrice de la campagne #WeCare, qui vise à combattre la violence contre les femmes et les filles autochtones.
  • Jodie Layne est écrivaine, défenseure de l’image corporelle positive et consultante en matière d’espaces sécuritaires. En mars dernier, elle a été nommée « Ms. Chatelaine » par la revue canadienne Chatelaine pour son travail auprès de médecins afin de leur enseigner comment parler à leurs patients et patientes au sujet de sexe, et auprès de propriétaires de bars au sujet de la création d’espaces sécuritaires. Son organisation, appelée Safer Spaces Manitoba, vise à combattre le harcèlement public, à renforcer le pouvoir d’action des femmes, et à former des employeurs sur la création d’espaces sécuritaires pour les femmes et les personnes allosexuelles. Elle contribue fréquemment à des publications internationales sur des questions liées aux femmes.

 

  • Clare MacKay est vice-présidente responsable des initiatives corporatives et communautaires du groupe The Forks North Portage. Parmi les postes qu’elle a occupés au cours de sa carrière de 19 ans, on compte des postes supérieurs de relations publiques avec IQON Financial et The Fairmont Winnipeg. Elle a également travaillé à la firme de publicité spécialisée Clark Communications, où elle a gagné deux prix Signature. Elle est une ancienne présidente de la Société canadienne des relations publiques, chapitre du Manitoba. Elle siège actuellement au conseil d’administration de la St. Mary’s Academy Foundation, et elle participe à de nombreux autres conseils et comités y compris ceux responsables des Jeux d’été du Canada en 2017, de la coupe Grey en 2015 et des Junos en 2014.
  • Mariette Mulaire est présidente-directrice générale du World Trade Centre Winnipeg. Elle a participé à de nombreuses initiatives de développement économique, notamment en jouant un rôle de premier plan dans la création et l’animation de Centrallia, le premier forum international interentreprises du genre dans l’Ouest canadien. Elle siège à plusieurs conseils d’administration internationaux tels que celui de la Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriel (CIIRDF) et le Conseil d’affaires turco-canadien. Elle est aussi bénévole dans le cadre du Conseil consultatif sur l’économie du premier ministre du Manitoba (PEAC), de Manitoba Film and Music et de la société hôte des Jeux d’été du Canada 2017.
  • Judy Redmond est coordonnatrice de la conception universelle pour la Ville de Winnipeg et travaille à assurer la pleine inclusion de personnes de toutes capacités dans tous les aspects de sa vie. Membre active d’organisations locales et nationales pour les personnes ayant des déficiences, elle siège au comité consultatif sur l’accès de la Ville, au conseil consultatif du Manitoba sur l’accessibilité et au conseil consultatif sur la conception universelle du MCDP. Elle détient un maîtrise en accessibilité et en conception universelle, mais elle apporte aussi des connaissances et des expériences personnelles à titre de soignante auprès d’une personne ayant une déficience.
  • Shahina Siddiqui a travaillé pendant plus de 20 ans pour favoriser la bonne entente entre les musulmans et les autres groupes religieux/culturels, en insistant sur l’importance de l’harmonie dans notre société diversifiée. Elle est directrice générale de la Islamic Social Services Association Canada ainsi que membre national du conseil d’administration du Canadian Council on American Islamic Relations. Elle siège également au comité consultatif sur la diversité du commissaire de la GRC, et a aidé à fonder l’école islamique AlHijra à Winnipeg. Elle est régulièrement invitée à commenter dans les médias sur des questions sociales et liées à l’islam.
  • Gail Stephens est chef de l’exploitation au Musée canadien pour les droits de la personne et a également occupé le poste de présidente-directrice générale par intérim. Auparavant, elle a travaillé comme directrice municipale pour la Ville de Victoria, puis comme directrice générale de la société de gestion de pension de la Colombie-Britannique. Elle a également été la première directrice municipale de la Ville de Winnipeg, devenant ainsi la première femme à gérer une ville canadienne importante. Elle a été reconnue par le Women’s Executive Network comme l’une des « 100 femmes les plus influentes du Canada » en 2003, 2010 et 2011.